Comment cultiver en utilisant la fibre de coco ?

Cultivo Fibra de Coco

La culture en fibre de coco est aujourd’hui l’un des systèmes les plus appropriés pour cultiver nos plants de marijuana en intérieur comme en extérieur. C’est un moyen de culture utilisé par les producteurs les plus aguerris. Cependant, c’est une solution très simple à utiliser si l’on respecte certains principes que nous allons détailler à continuation.

Qu’est-ce que la fibre de coco ?

La fibre provient de l’enveloppe du fruit du cocotier et constitue donc un substrat inerte. Elle est obtenue par un procédé appelé « roui » qui facilite l’extraction de la fibre de coco. Cette extraction est transformée en « poudre de noix de coco » qui subit différents processus, ainsi qu’une décomposition, pour la transformer en un milieu de culture idoine.

Retenons que la noix de coco est un substrat sans vie et qu’il ne contient donc pas de nourriture pour les cultures. Il faudra donc alimenter les plantes à chaque arrosage. C’est une bonne manière de contrôler parfaitement les nutriments apportés à notre plante.

Comment cultiver la marijuana dans la fibre de coco ?

La fibre de coco facilite le drainage et contribue à maintenir les racines oxygénées.

Si vous avez décidé de cultiver dans ce milieu, sachez que la plupart des cultivateurs incorporent 30% de perlite, ou de boules d’argile, au substrat pour obtenir de meilleurs résultats.

La qualité de la fibre de coco est très importante. Pour l’apprécier, vérifiez que les pastilles ont une forme régulière et qu’elles s’émiettent facilement.

Commencez par placer les blocs de fibre de coco dans la quantité d’eau et le temps indiqués par le fabricant. Une fois hydraté, vous devrez défaire la fibre de noix de coco et ajouter la perlite ou les boules d’argile au substrat.

Nous recommandons aux débutants d’utiliser la fibre de coco pour aérer le substrat et d’ajouter du calcium (CA) et du magnésium (MG) à raison d’un gramme par litre.

Il existe un autre type de fibre de noix de coco très populaire pour le processus d’enracinement connu sous le nom de jiffys. Une fois enracinées, les graines ou boutures peuvent être transplantées dans n’importe quel autre substrat.

Quels sont les différents types de fibre de coco ?

  • Bloc déshydraté : il s’utilise pour aérer le substrat, ou pour germiner les graines, et il convient d’ajouter de la chaux dolomitique (calcium et magnésium en solide). Il faudra ajouter un gramme par litre de substrat.
  • Slab:

    Ce sont des sacs où cultiver nos graines directement en utilisant des plateaux de culture pour le drainage de l’eau. Dans ce cas, il est important d’utiliser un système de goutte à goutte ou un système d’irrigation automatique.

    Les slabs peuvent être utilisés en irrigation perdue ou en NFT (Nutrient Film Technique).

  • Solution perdue : C’est la méthode normale, dans laquelle nous arroserons et l’eau ira directement dans un drain ou un plateau.
  • NFT (Nutrient Film Technique) :

    Il s’agit d’un système hydroponique de recirculation dans lequel l’eau drainée par les plantes sera récupérée et les plantes seront à nouveau nourries.

    Au moment de la floraison les plantes acquièrent une grande taille et c’est pourquoi l’utilisation d’un maillage Scrog est recommandée.

  • Sacs : le substrat en fibre de coco est déjà prêt pour commencer notre culture.
  • Quel matériel utiliser pour cultiver en fibre de coco ?

    • Un réservoir d’eau.
    • Pompe d’irrigation.
    • Tuyaux.
    • Pierres à air.
    • Bulleur.
    • Goutte à goutte.
    • Appareils de mesure.
    • Réchauffeur-refroidisseur d’eau.
    • Des filtres pour maintenir le réservoir propre.
    • Minuterie pour l’irrigation.

    Avantages de la culture en fibre de coco

    • Cycle de la plante plus court. L’oxygénation des racines permet d’accélérer l’ensemble du cycle de vie de la plante de marijuana.
    • Grâce à l’oxygénation et à une bonne rétention de l’eau, la fibre de coco est un excellent substrat pour les racines de marijuana.
    • La rétention du phosphore par les fibres de coco constitue un autre facteur favorisant le développement sain des racines.
    • Le substrat est plus léger et se manipule facilement.
    • Conserve mieux l’air et l’humidité pour les racines.
    • Son PH est optimal pour la culture.
    • Il est réutilisable.
    • La fibre de noix de coco peut être utilisée pour le compost ou pour notre jardin.
    • Il est plus facile de détecter quand l’arrosage est nécessaire.
    • Comme il s’agit d’un milieu de culture stérile et propre, il est moins susceptible d’être attaqué par les insectes et les nuisibles.
    • Meilleur contrôle de la récolte même si au début le suivit des valeurs et les mesures peut paraître plus contraignant, le contrôle des plantes est bien meilleur et permet une culture plus simple.

    Inconvénients de la culture en fibre de coco

    • L’utilisation d’une fibre de coco de mauvaise qualité peut constituer le principal inconvénient.
    • En cultivant dans la fibre de noix de coco les saveurs des plantes seront moins intenses que lors d’une culture en pleine terre.

    Comment arroser et alimenter nos cultures en fibre de coco ?

    Il est conseillé d’utiliser des engrais spécifiques pour la noix de coco. Normalement, le calcium et le fer sont les deux éléments qui préoccupent le plus le cultivateur. Il est donc préférable, pour les débutants, d’utiliser une gamme de produits qui permettra de pallier les carences de la fibre de coco.

    Pour savoir quand arroser il suffit de soulever le pot et observer si le substrat est léger et sec. Il est préférable d’arroser doucement afin d’éviter l’inondation. Le substrat s’obscurcira avec l’humidité et deviendra brun clair lorsqu’il sera sec.

    Étant un substrat inerte, il faudra utiliser des engrais dès le début. L’usage des PH et EC-mètres est nécessaire pour pouvoir ajuster les valeurs nutritives dont nos plantes ont besoin.

    Le rythme d’irrigation conseillé est un arrosage d’eau uniquement pour trois arrosages avec engrais. Nous éviterons ainsi la saturation en sels du substrat.

    Lors des deux dernières semaines les arrosages seront également sans engrais afin que les plantes puissent absorber tous les nutriments et obtenir une saveur et des nuances plus naturelles, propres à chaque variété.

    Exemple de valeurs pour la culture en fibre de coco :

    Croissance :

    • Semaine 1 (germination et plantules) : PH 5,6 EC 0,6
    • Semaine 2: PH 5.7 EC 0.8
    • Semaine 3: PH 5.8 EC 1.0
    • Semaine 4: PH 5.9 EC 1.3

    Floraison :

    • Semaine 1 y 2: PH 6.0 EC 1.4
    • Semaine 3 y 4: PH 6.1 EC 1.6
    • Semaine 5 y 6: PH 6.2 EC 1.8
    • Semaine 7: PH 6.2 EC 0.8
    • Semaine 8: Lavage des racines PH 6.0 et EC 0.0

    On utilisera donc plus d’engrais que lors d’une culture en terre. Pour une culture d’un mètre carré, il est conseillé de mettre 9 pots de 5 litres de noix de coco. Pour une culture de 1,20 x 1,20m l’idéal est 16 pots de 5 ou 7 litres, etc. On pourra cependant préférer une technique SOG ou utiliser seulement quelques pots pour faire un SCROG.

    La culture en fibre de coco ne relève donc pas de la sorcellerie, c’est une culture pratique et simple. En outre, vous obtiendrez un meilleur et plus grand développement des racines au sein d’une culture stérile et propre qui vous préservera de certains nuisibles s’installant dans la terre. Vous réaliserez une économie en substrat parce que les pots utilisés sont généralement plus petits, mais vous aurez besoin d’un peu plus d’engrais.

    Sweet Seeds S.L. n’est pas responsable de la mauvaise utilisation des informations contenues dans cet article. La culture du cannabis peut constituer une infraction pénale ou un délit administratif, veuillez vous référer à la législation sur le cannabis de votre lieu de résidence. Sweet Seeds S.L. n’a en aucun cas l’intention d’inciter à des pratiques illégales.

     

    Texto: @Sweet Seeds®